† GOTHIQUE ROMANTIQUE †

† DISCUSSIONS, PARTAGE, DEBATS, INFORMATIONS, MUSIQUE, LITTERATURE, EVENEMENTS †
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'électro-indus : l'enfant terrible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 33
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: l'électro-indus : l'enfant terrible   Mer 19 Aoû - 9:51

l'électro-indus : l'enfant terrible

Longtemps considéré comme la bête noire du "groth" parce que trop proche de la tekno,
ce courant est maintenant revendiqué à part entière par le pseudo mouvement "gothique" qui s'est trouvé un nouveau diable dans le méta (mélol quoi),
porteuse d'idées nouvelles, de sons nouveaux, la scène électro-indus est sans conteste le seul véritable renouveau du "gothique" depuis les fondateurs. Arboré par la scène fétich, sa phagocytose par le gothique a jeté un pont entre 2 mouvements qui se frolaient à peine avant (hé merde pourquoi j'écoute ça moi..).
Le texte ci-après est le forfait de Schizophil

LA MUSIQUE INDUSTRIELLE : MUSIQUE VIOLENTE POUR SOCIETE VIOLENTE
Il est tout d'abord important de situer les origines historiques de la musique industrielle.
D'une certaine manière, elle puise ses fondements dans les travaux et les réflexions des futuristes italiens du début du siècle et leur "Art du Bruit", et d'autre part poursuit les expérimentations sonores de John Cage dans les années 50.
C'est également - tout comme le punk dont il est un contemporain - une réaction au milieu musical des 70's, dominé par une musique sans âme, excessivement technique et totalement gangrènée par le star-system.

Le terme de musique industrielle vient du nom du label créé par le groupe THROBBING GRISTLE au milieu des 70's : "Industrial Records". Cela ne signifie pas, comme beaucoup le croient, "musique qui cherche à imiter le bruit des machines", mais une expression ironique pour décrire une musique extrème, violente et totalement contraire aux idées artistiques et musicales en vigueur à l'époque, ainsi qu'une réaction de défi face à la société capitaliste et policière.
Quoi de plus moqueur que de donner une référence marchande à une musique non-marchande ?
Car la chose à toujours garder en mémoire pour comprendre cette musique, c'est qu'elle est Politique.
C'est une instrumentalisation du médium musical, en dehors du principe de "l'art pour l'art".
Elle a des motivations contre-culturelles et subversives, en utilisant par exemple les principes d'infiltration des médias hérités du situationisme. Cela explique l'utilisation courante de références extrèmes et choquantes comme le nazisme, la pornographie ou encore le meurtre de masse.

De plus, la plupart des fondateurs du mouvement industriel étaient des artistes, voire des intellectuels (comme Graeme Revell de SPK) bien plus que des musiciens. La musique est pour eux la forme de l'expression, et non pas le fond ou l'objet.
Cette radicalité a pour but de s'attaquer violemment à une société violente, par un rejet quasi nihiliste de ses valeurs et repères :
c'est la musique inhumaine que mérite une civilisation inhumaine, créée à son image.
Ce n'est pas par hasard que cette musique est née dans l'Europe du choc pétrolier et post-soixante-huitarde : Les Trentes Glorieuses sont finies et s'ouvre alors un avenir sans grand espoir, où toutes les croyances et idéologies ont montré leurs limites.

Musicalement maintenant, la musique industrielle est basée sur l'utilisation de sons dans une optique clairement expérimentale et différente de celle des "autres" musiques : utilisation de sons et d'éléments extra-musicaux, comme des sons bruts ou déformés, d'instruments encore mal considérés comme les synthétiseurs et autres sampleurs, et surtout une volonté de dépasser le concept de la mélodie immédiatement accessible. Ils ont été les premiers, en dehors de l'avant-garde institutionnelle de la musique contemporaine, à intégrer la manipulation de bandes magnétiques à leur musique, et comme dans le jazz ou le rock avant-gardiste, ils laissent une large part à l'improvisation.

LES FONDATEURS
THROBBING GRISTLE : groupe anglais créé au tout début des années 70's qui vient à l'origine du monde de l'art et des performances. Leur influences musicales proviennent de la musique allemande de l'époque : KRAFTWERK pour le coté électronique et le krautrock de CAN ou FAUST pour le coté rock expérimental. C'est un travail sur des sons électroniques bruts, relativement calmes mais avec une violence sous-jascente. Mais leur lieu de prédilection restaient les concerts (ou plutôt les performances), qui étaient d'une brutalité extréme, aussi bien musicalement (utilisation d'infra-basses pour rendre malade le public) que visuellement (Genesis P.Orridge, le leader de TG, habillé en Waffen-SS, projections d'images insoutenables en arrière plan...). Séparés en 1981, ses membres ont continué chacun de leur coté : Genesis P.Orridge dans Psychic TV, d'autres dans Coil ou CTI...
CABARET VOLTAIRE : également anglais, ils sont plus tournés vers le travail sur les rythmes et les détournements de sons et de discours. Ils ont une approche beaucoup plus expérimentale et organique de la musique, ils utilisent les instruments traditionnels du rock (guitare/basse/batterie) mélangés à sons trafiqués mis en boucles sur des bandes. Ils ont tenté vers la fin des 80's une évolution vers une musique plus techno et ambiante.
SPK : groupe australien au nom inspiré par des internés en hopital psychiatrique (le Socialistisches Patienten Kollektiev) qui formèrent un groupe terroriste en allemagne à la fin des années 70. Leur engagement à l'extrème gauche est très marqué par différentes prises de position. Leur travail est beaucoup plus axé sur le bruit, avec des sons electroniques violents et saturés, et une grande présence de rythmiques métalliques. A noter un album (Zamia Lehmanni) plus proche de la musique néo-classique et rituelle.
EINSTURZENDE NEUBAUTEN : groupe allemand formé en 1980 avec pour but un travail sur le son à partir d'instruments créés à partir de récupération, de tronçonneuses et autres outils sortis de leurs contexte.C'est une musique violente et aggressive par des artistes proches du milieu autonome et anarchiste allemand. Sachez qu'ils existent toujours mais dans un registre plus rock et serein (le chanteur des E.N., Blixa Bargeld est également bassiste auprès de Nick Cave dans les Bad Seeds)
LAIBACH : projet slovène intégré dans le mouvement culturel "Neue Slovenische Kunst", ayant pour objectif le détournement des symboles de la pop culture contemporaine et des grandes idéologies (marxisme, fascisme, catholicisme...). Après des débuts plutôt expérimentaux et bruitistes, ils ont évolué vers des choses plus symphoniques, puis techno.
Ce groupe s'est surtout fait connaître par des reprises grandiloquentes et assez personnelles de grand tubes ou de grands standards de la pop : "Life is lIfe" d'Opus, "The Final Countdown" d'Europe ou encore les Rolling Stones ou les Beatles.

L'ELECTRO L'E.B.M.
"Electronic Body Music" est un concept créé par les belges de Front 242 au milieu des années 80's, avec l'introduction de rythmes froids et dansants sur une base électronique proche de l'industriel. Leur but est de créer un nouveau son, une musique de danse typiquement européenne, éloignée des influences de la black music. Cette musique électro, influencée bien évidement par Kraftwerk mais aussi Suicide (le groupe d'Alan Vega et de Martin Rev qui avaient a la fin des 70's mélangé esprit rock'n'roll et sons électroniques), garde le principe contre-culturel et subversif de la musique industrielle, mais avec moins de radicalité sonore.

A ce mouvement peut se greffer d'autres groupes comme Klinik, Nitzer Ebb ou Neon Judgement, les allemands de DAF, les canadiens de Front Line Assembly et Skinny Puppy...
D'autres projets fleurissent un peu partout, même en France avec Die Form, le groupe de Philippe Fichot qui cherche à intégrer l'esprit S-M dans une musique froide et violente.

A l'orée des 90's, il y a eu un rapprochement avec le milieu gothique, et cela a donné naissance a une multitude de groupes electro sombres et dansants comme Projeckt Pitchfork ou VNV Nation, d'autres plus métalliques comme Oomph! ou Die Krupps, certains utilisant une imagerie morbide pour illustrer leur sons sales, saturés et violents comme Wumpscut ou Leather Strip.
On assiste depuis cinq ans a une véritable explosion, surtout en Allemagne avec des groupes comme And One qui ont plus à voir avec la synth-pop de Depeche Mode qu'avec Cabaret Voltaire...

LA SECONDE VAGUE
Aprés les groupes fondateurs apparaissent différents projets et surtout de nouveaux courants.
Si certains ont cherché à poursuivre la recherche musicale vers toujours plus de bruit et de violence, d'autres au contraire sont allés vers des sonorités rituelles voire mystiques, et d'autres encore ont cherché à mélanger des éléments rock ou électroniques avec les sonorités industrielles.
C'est pour cela que le terme d'indus" a commencé a apparaitre à la fin des années 80's pour désigner ces nouvelles tendances qui ont de moins en moins à voir avec la philosophie originale du mouvement, et parfois même vont à son encontre en se positionnant comme de véritables produits commerciaux.

En ignorant le plus possible ces produits marketing (je ne citerais personne...), voici un petit panorama de la scène industrielle actuelle :
- le noise : Comme son nom l'indique, c'est une musique ultra-violente utilisant une imagerie extrème avec des vocaux saturés et scandés. Il y a une volonté évidente de choquer les gens et de les pousser dans leurs derniers retranchements. Les fondateurs en sont Whitehouse et NON, 2 groupes adeptes d'un "bruit blanc" accompagné de textes haineux et provocateurs. Ils ont été suivis immédiatement par les américains et les japonais, deux pays grands spécialistes de l'extrèmisme sonore, avec pour les plus importants The Haters, Smell & Quim, Merzbow ou Masonna par exemple, qui ont poursuivi cette recherche du "jusqu'auboutisme sonore" avec l'utilisation comme base des sons provenant de différentes sources (electricité, métal, ondes, feu...).
Et depuis quelques années est apparue une version européenne de cette volonté bruitiste avec le "Power Electronics", représenté surtout par des allemands comme Genocide Organ ou Dagda Mor.
- l'ambiant : Dès le début de la vague industrielle, des projets ont souhaités s'orienter vers une musique plus calme et organique mais non dénuée de radicalité : Lustmord, Zoviet France, Nocturnal Emission... Puis plus récemment, des artistes comme Daniel Menche, Aube et autres Inade, ont voulu incorporer des sons plus bruyant pour un résultat entre noise et ambiant.
- la dark folk : Les plus connus sont des groupes comme Death In June ou Current 93, qui étaient plus expérimentaux et post-punk à leurs débuts, et qui à travers leur reflexion sur l'Europe et sa culture, ont créé un son à base de guitares sèches et de rythmiques martiales. Le label anglais World Serpent s'est spécialisé dans ce types de sons avec des groupes très "euro-centristes" dans leurs propos et leurs influences. On peut également y associer différents groupes martiaux et néo-symphoniques tels que Autopsia, Der Blutharsh ou Blood Axis.
- le death industriel : C'est le label suédois Cold Meat Industry qui est à l'origine de ce style apparu à la fin des 80's, d'inspiration morbide au son très lourd et trés apocalyptique, avec des projets comme Brighter Death Now, Megaptera, Raison d'Etre ou Deutsch Nepal. Ces groupes, tous scandinaves, ont énormément influencés l'industriel des années 90 et ont permis un véritable renouvellement des thématiques et des sonorités.
- le métal industriel : Au milieu des années 80, de nombreux groupes ont commencé à mélanger la fureur du métal avec la thématique et les sons saturés de l'industriel. Ministry, Godflesh et Foetus ont créés ce style beaucoup plus accessible pour le grand public qui a souvent tendance à amalgamer ces groupes venant à la base du métal, avec l'ensemble de la musique industrielle.
Puis le grand succès fut l'apparition de Nine Inch Nails et de Rammstein, qui ont apporté une part de romantisme dans cette vague musicale.
- la techno industrielle : Dès l'origine du mouvement techno, de nombreux groupes industriels se sont engoufrés dans la techno hardcore, avec ses sons saturés et ses rythmes rapides, et sa volonté d'expérimentation. Mais un style à part s'est créé il y a une dizaine d'années autour du label Ant-Zen avec des groupes comme Synapscape, Imminent Starvation ou Sonar. Le rythme a toujours été important dans la musique industrielle et se retrouve au premier plan dans ce courant : Sons sales, rythmes infernaux, vocaux saturés, pour des morceaux qui parfois ne dénoteraient pas dans une free partie. Beaucoup considèrent cette évolution comme le futur de la scène industrielle. En effet il faut reconnaître le manque récurrent d'originalité de nombres de groupes récents.
Ils s'approprient ce qui a déja été fait avec une approche provocatrice à la limite de l'infantile.

Ce mouvement, à l'origine contre-culturel et subversif, est de plus récupéré par le système qu'il est sensé combattre, pour preuve l'approche ouvertement libérale de certains labels et distributeurs.
Ou peut il se ressourcer ? Ne tourne-t-il pas en rond depuis trop longtemps ?

QUELQUES LIENS INTERESSANTS :
http://www.coldmeat.se : le site du fameux label industriel suédois Cold Meat Industry. Une esthétique irréprochable et une liste de liens impressionnante.
http://www.brainwashed.com : Un site américain qui est d'un côté un webzine consacré aux musiques électroniques et innovatrices, mais accueille également énormément de pages sur des groupes industriels comme Current 93, Throbbing Gristle, SPK...
http://zerez.free.fr : Site français avec d'excellents documents très complets afin de mieux cerner l'histoire et les implications de la musique industrielle et son influence sur la scène techno.
http://dust.net/elimites : Etats Limites, webzine français "industriel et alentours" avec un superbe dossier sur les principes fondateurs de la musique industrielle.
http://www.recycleyourears.com : webzine en anglais d'actualité des scènes industrielles et electro, avec une mise à jour quasi quotidienne.
http://www.ant-zen.com : le site du label référence en industriel rythmique et technoïde.



Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 17:53

sympa ton article
je preciserai que le dark electro ou electro indus c'est de la grosse daube depuis 2003..^^
Revenir en haut Aller en bas
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 19:28

Je m'y connais vraiment très peu dans le domaine, à part quelques chansons des principaux groupes.

Vous me conseillez quoi comme album pour bien débuter Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 19:38

Velvet Acid Christ assurement !!!

Sinon faut se pencher sur les Wumpscut d'avant 2001, Suicide Commando d'avant 2001 egalement
Je te conseille amplement aussi les 1ers Hocico (avant 2003)
SITD, et surtout Tactical Sekt !!!! , Feindflug aussi leur debuts
Ce qui me reste plus ou moins de cette culture que j'ai aimé à une epoque
Revenir en haut Aller en bas
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 19:46

Ok merci je vais jeter un coup d'œil là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 33
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 19:52

Je pense que pour jeter une première oreille wumpscut reste l'idéal.
Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 19:58

oué le Black Death!! (dommage je ne retrouve qu'un remix avec des claviers trop doux..Sad )

Revenir en haut Aller en bas
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 33
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 20:19

J'aime bien le french concept pour black death aussi .
Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 20:23

la meilleure c'est la version allemande mais pour chopper le skeud...

Bref c'etait du bon Wumpscut, mais il a pas supporté le changement de millenaire, je crois que son matos a subi le bug lol!
Revenir en haut Aller en bas
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 22:20

J'ai téléchargé écouté le cd "Sangre Hirviente" d'Hocico après avoir lu les chroniques de Guts of darkness.. et c'est du bon, merci ! J'aime bien, c'est pas trop boum boum (ce qui faut quand même, de bonnes ambiances et une voix pas trop merdique). Par contre Velvet Acid christ j'ai un peu de mal, et Wumpscut c'est pas mal aux deux trois sons que j'ai entendu sur last-fm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 22:23

ah Starving children de Hocico est magnifique I love you

Lequel de Velvet Acid Christ ? parce que VAC c'est du plus que tres bon, the king of dark electro
Revenir en haut Aller en bas
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 22:33

"Church of acid" j'ai écouté en partie, mais sur mes petites enceintes pourries d'ordi aussi, ça rendra surement mieux sur ma hi-fi.

Mais faut dire c'est un peu nouveau pour moi ce style, faut le temps que mes pauvres oreilles s'habituent..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 22:39

sur que quand tu viens d'un monde plutot punk, horror punk, c'est assez deconcertant
Revenir en haut Aller en bas
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 33
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 22:45

Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 23:07

hochmah a écrit:
sur que quand tu viens d'un monde plutot punk, horror punk, c'est assez deconcertant

A la base je viens du hip-hop, alors oui c'est d'autant plus déconcertant comme tu dis ! geek
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 23:10

il faut un debut un tout Wink

Par la suite, je presenterai du true mechant indus mais faudrait une rubrique consacree à ce sujet
Revenir en haut Aller en bas
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 33
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 23:14

hip hop tien donc ^^ un bon pretexte pour placer dalêk ^^[
Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Lipo
Loup-Garou
Loup-Garou
avatar

Masculin
Nombre de messages : 35
Age : 31
Localisation : Genève
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2009

MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   Lun 7 Sep - 23:16

Y a pas un topic pour le rap déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'électro-indus : l'enfant terrible   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'électro-indus : l'enfant terrible
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» exclure un enfant de maternelle???dsl long
» LE TERRIBLE (SNLE)
» comment bien écouter 1 enfant de 8 ans ?
» enfant et console de jeux
» Les films pour enfant qui ne font pas peur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† GOTHIQUE ROMANTIQUE † :: Musique :: Débats autour de la musique-
Sauter vers: