† GOTHIQUE ROMANTIQUE †

† DISCUSSIONS, PARTAGE, DEBATS, INFORMATIONS, MUSIQUE, LITTERATURE, EVENEMENTS †
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Libertinage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sublime Nightmare
Gothique Romantique
Gothique Romantique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 26
Localisation : Naoned
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Le Libertinage   Mar 15 Sep - 14:32

Voilà, je le crée, ça m'évitera de ressortir les mêmes phrases à tout bout de champs dès que quelqu'un aura décidé d'employer le mot Libertinage à tort et à travers...
(si vous voyez comme un air de copier coller, c'est normal, j'ai dû faire la même chose sur un autre forum pour expliquer que le Libertinage en France était avant tout INTELLECTUEL avant d'être de MOEURS.

J'en reviens à mon Libertinage Intellectuel ^^

Voici l'article de Wikipédia le concernant:

Citation :
Relecture des théories du philosophe grec Épicure, le libertinage est un courant de pensée né au XVIe siècle en Italie (Cardan, Paracelse, Machiavel), puis au siècle suivant en France
(Gassendi), et qui débouchera au XVIIIe siècle sur la notion de raison
critique des philosophes . Critique envers le dogmatisme, le
libertinage refuse la notion de système philosophique ; il se constitue
davantage sur une pluralité d'essais philosophiques portant sur divers
thèmes, convergeant dans une même critique de la religion et du dogme.

Matérialistes, les libertins considèrent que tout dans l’univers relève de la matière, laquelle impose, seule, ses lois. Ils
estiment donc que la compréhension du monde relève de la seule raison,
reniant, pour beaucoup, la notion de Créateur. Sur le plan politique,
ils considèrent que les prêtres participent à la domination des princes
sur les peuples, régnant sur eux par la superstition
. L'école
de Padoue conteste en particulier la notion de miracles et d'oracles,
affirmant la seule existence du déterminisme naturel.

Alors que la monarchie française repose sur une légitimité divine, on comprend facilement la menace que pouvaient représenter des individus se voulant indépendants de toute contrainte religieuse ou moraliste, établie par l’Église, l’État ou la Tradition.
Ce d’autant que les libertins appelaient de leurs vœux l’apparition
d’une société reposant sur le mérite (et non les privilèges), dans un
esprit de justice et d’entente sociale.

Toutefois, considérant
que l'obéissance du peuple repose sur les mensonges des prêtres, ils se
montrent extrêmement prudents et secrets: il ne s'agit pas en effet de
révéler à tous les impostures du clergé. Ces idées sont ainsi exposées
par G. C. Vanini « Si la liberté de penser est totale, il n’en est pas de même de la liberté d’expression qui doit s’imposer quelques règles.
» (F. Charles-Daubert, 2004). Mais le secret de ces petits clubs de
réflexion (les Dupuy à Paris) n'est pas qu'une précaution politique:
c'est aussi une position théorique assumée, qui reprend la distinction
de Montaigne entre le public et le privé, équilibrant le scepticisme
avec un apparent conformisme au-dehors. La superstition, qui fonde
l'obéissance indispensable du peuple, est ainsi contrastée avec
l'examen raisonné de toutes choses par le philosophe .

La politique est analysée comme étant essentiellement tromperie (voir
Les considérations politiques sur les coups d'Etat de Gabriel Naudé) —
position qui converge fortement avec celle de Pascal. Or, si Pascal
critique les « demi-habiles », critique qui vise les libertins (Pascal
lui-même vécut une jeunesse libertine, avant d'embrasser de façon
quasi-mystique le jansénisme), pour vouloir révéler des vérités
dangereuses, et ne pas savoir s'élever à des vérités d'un rang
supérieur (telles que la valeur de la tromperie), en fait les libertins
eux-mêmes sont loin de vouloir révéler les supercheries de la religion,
qui lie le peuple ; ils sont en effet « d’autant plus discrets que
le pouvoir repose sur l’apparence et qu’il suffirait d’une
démystification pour qu’il se retrouve privé des moyens de s’exercer
» (F. Charles-Daubert, 2004).

Si
l’on ne retient aujourd’hui volontiers que l’aspect sensuel et
vaguement immoral du libertinage, ce rejet d’une morale dogmatique se
fonde sur la négation de l'existence de Dieu, qui légitime l’envie de
jouir de sa vie terrestre
. Le libertinage n'est pas pour
autant immoral: le Theophrastus redivivus, traité anonyme de 1659,
préfigure l'athée vertueux de Pierre Bayle, qui fera l'éloge de Spinoza
dans son Dictionnaire. Davantage qu'immoral, le libertinage prône un
relativisme moral, pour lequel la morale chrétienne n'est pas un
absolu, mais un mode de règlement des rapports sociaux, de la même
façon que le sont les lois.

Parallèlement à ce mouvement se
développe une école du doute : un courant de pensée né en Italie remet
en question la science s’appuyant sur Aristote et figée par les dogmes
religieux (thomisme). Une réflexion naît sur les rapports entre la foi
et la raison. Les Grandes Découvertes géographiques ébranlent le dogme
de l’univers chrétien au centre du monde. La redécouverte des
chefs-d’œuvre païens démontrent que l’art et la beauté peuvent exister
en dehors de toute référence chrétienne. L'anthropologie permet à La
Mothe le Vayer de relativiser la Révélation divine revendiquée par le
christianisme, en rabattant celui-ci sur le paganisme. Les découvertes
scientifiques mettent en contradiction le fait scientifique et le dogme
religieux. Les perturbations politiques et les conflits religieux
affaiblissent la confiance que l’on peut avoir envers des dirigeants
religieux.

Vers 1615, un groupe de poètes athées (Boisrobert,
Tristan L'Hermite, Saint-Amant et Théophile de Viau) forme une société
secrète. Ils se considèrent comme des « antéchrists » et diffusent des
œuvres anonymes défendant leurs thèses. On les considère à l’époque
comme des sorciers. Plusieurs œuvres sont publiées dans ces années:

* Gabriel Naudé, Apologie pour les grands personnages soupçonnés de
magie, 1625 et Considerations politiques sur les Coups d’État, 1652
* Gassendi, De vita et moribus Epicuri, 1647.
* La Mothe Le Vayer, Discours (1655); Traités (1662); Dialogues (1669).

En 1647, Pierre Gassendi réhabilite la philosophie d’Épicure. Ouvrant la voie au libertinage de mœurs,
ces idées se font plus discrètes après la condamnation de certains
libertins à la mort (le philosophe Jules César Vanini périt sur le
bûcher en 1619), à l’emprisonnement ou à l’exil.

En 1659 est
publié le Theophrastus redivivus, un compendium d'extraits d'auteurs
anciens, qui tente une relecture de l'histoire de la philosophie en
tant qu'histoire de l'athéisme. A la fin du siècle, Hobbes et Spinoza
seront intégrés, à tort ou à raison, dans cette « généalogie d'une
philosophie athée » . Ainsi, en 1721, l'auteur présumé de La Vie et
l’esprit de M. Benoit Spinoza, qui reprend en fait un ouvrage
blasphématoire intitulé le Traité des trois imposteurs, Jean Maximilien
Lucas, y fait l'apologie de la méthode exégétique décrite dans le
Traité théologico-politique .
Donc, résumé pour ceux qui auraient la flemme de lire:
Le
Libertinage est née au 14ème siècle en Italie sur les bases d'Epicure
(je vous rappelle que le monsieur est né aux alentours de -340 avant
JC) mais en privilégiant l'aspect intellectuel à la liberté des moeurs,
puis a débarqué au 15ème siècle en France.
C'est un courant de
pensée assez particulier à l'époque puis qu'il renie, dans la majorité
des cas, l'existence même de Dieu et dénonce la manipulation de
l'Eglise sur les foules et prône la jouissance de la vie sur Terre.
Cependant il reste dangereux de le faire ouvertement, aussi ne le font ils que très discrètement.
Ce
n'est qu'au milieu du 17ème que Pierre Gassendi ramène sur le devant de
la scène la liberté de moeurs d'Epicure, soit 2 siècles après le début
du mouvement en France, 3 en ce qui concerne l'Italie.


C'est pour cela que j'insiste autant sur le mode de penser Libertin, ce n'est pas juste pour faire joli ^^
Revenir en haut Aller en bas
yurikae
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2885
Age : 25
Localisation : Paris
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mar 15 Sep - 15:40

Bourrées de contradictions, probablement la résultante d'une paresse débordante, et d'un gout trop porononcé pour la facilité.


Matérialistes, les libertins considèrent que tout dans l’univers relève de la matière, laquelle impose, seule, ses lois. Ils
estiment donc que la compréhension du monde relève de la seule raison,
reniant, pour beaucoup, la notion de Créateur.

Renier la notion de créateur parce qu'on pense que la compréhension du monde relève de la seule raison ne prouve qu'une chose, c'est qu'on ne la possède pas.

La notion de créateur ne relève ni de l'irrationel, ni du déresonné.




Alors que la monarchie française repose sur une légitimité divine, on comprend facilement la menace que pouvaient représenter des individus se voulant indépendants de toute contrainte religieuse ou moraliste, établie par l’Église, l’État ou la Tradition.

Erreur de tous les crétins anti-cléricaus de toutes les époques ; confondre religion et religieux.

Dommage que les crittique ne pensent que ce qui les intéresse et que les penseurs ne se crittiquent jamais eux-même.


La superstition, qui fonde
l'obéissance indispensable du peuple, est ainsi contrastée avec
l'examen raisonné de toutes choses par le philosophe .


Et voila, on retombe dans le cliché. Religion = Superstition, le tout étant opposée à la philosophie. Lisez St Thomas d'Aquin, sa vous dégraissera un peu les neurones plutot que de croire à des inepties stereotyipiques pareilles.



les libertins eux-mêmes sont loin de vouloir révéler les supercheries de la religion

Objectivitée = 0
Appuyée sur rien, si ce n'est des préjugées, et certainement un manque évident de recul philosophique et scientifique.





Si
l’on ne retient aujourd’hui volontiers que l’aspect sensuel et
vaguement immoral du libertinage, ce rejet d’une morale dogmatique se
fonde sur la négation de l'existence de Dieu, qui légitime l’envie de
jouir de sa vie terrestre.


L'eglise catholique légitime l'envie de jouir de sa vie terrestre, et même bien au-delà, elle l'encourage.

Seulement, la liberté commence la ou celle des autres s'arrête, et l'Eglise délivre certains préceptes qui permettent une égalité de liberté entre les hommes.

Ceux qui pensent que la morale dogmatique illégitime l'envie de jouir de sa vie terrestre n'ont jamais lu la bible, et même n'ont probablement une idée de la religion stereotypée par la pensée de masse.





Les Grandes Découvertes géographiques ébranlent le dogme
de l’univers chrétien au centre du monde.


Ce dogme n'est pas chrétient. Les chrétiens, c'est la Bible, et c'est tout. Ce dogme n'apparait NULLE PART dans la Bible. Evidement, il y a des cons partout, et malheureusement aussi dans le clérgé de l'époque.





Ce
n'est qu'au milieu du 17ème que Pierre Gassendi ramène sur le devant de
la scène la liberté de moeurs d'Epicure, soit 2 siècles après le début
du mouvement en France, 3 en ce qui concerne l'Italie


Tout ça pour défendre les gens qui ne veulent pas avoir à se justifier de leurs pratiques...

Pfff....

_________________
Il arrive un moment où la vie que nous menons n'a plus d'intérêt.
Nous sommes piégés, cherchons des réponses et finissons pas trouver l'espoir dans les ténèbres.
Ce n'est qu'alors que nous faisons nos premiers pas vers la liberté...

Because, you're afraid of yourself.
Revenir en haut Aller en bas
morgoth
Vampire
Vampire
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1134
Age : 32
Localisation : DTC
Réputation : 0
Date d'inscription : 12/06/2009

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mar 15 Sep - 18:16

Ca fait beaucoup de bruit pour rien le libertinage !!!
C'est juste une façon d'agir pour moi, en rien c'est une philosophie ou quoi que ce soit !!
Revenir en haut Aller en bas
http://anthonyart.over-blog.com/
Sublime Nightmare
Gothique Romantique
Gothique Romantique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 26
Localisation : Naoned
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 2:28

Yurikae a écrit:
Bourrées de contradictions, probablement la résultante
d'une paresse débordante, et d'un gout trop porononcé pour la
facilité.

Je n'ai pas fait cet article Wikipédia, on m'a demandé une définition, pas plus que l'autre fois je n'ai eu le temps, ni l'envie, de le faire moi même sachant que les quelques personnes qui le liraient ne feraient que le survoler.


Citation :

Matérialistes, les libertins considèrent que tout dans l’univers relève de la matière, laquelle impose, seule, ses lois. Ils
estiment donc que la compréhension du monde relève de la seule raison,
reniant, pour beaucoup, la notion de Créateur.

Renier
la notion de créateur parce qu'on pense que la compréhension du monde
relève de la seule raison ne prouve qu'une chose, c'est qu'on ne la
possède pas.

La notion de créateur ne relève ni de l'irrationel, ni du déresonné.

Tout dépend du point de vue. Ton point de vue à toi c'est celui là, je connais pour ma part des gens qui ont tendances à penser que les croyants sont tous des fanatiques, auquel cas oui, c'est dénué de raison.
Ensuite on te dit que beaucoup renient la notion de créateurs, pas tous. Cela ne fait pas partie intégrante du mode de penser. Et tu penses que ce n'est pas posséder quoi? La raison, ou la compréhension?




Citation :

Alors
que la monarchie française repose sur une légitimité divine, on
comprend facilement la menace que pouvaient représenter des individus
se voulant indépendants de toute contrainte religieuse ou moraliste,
établie par l’Église, l’État ou la Tradition.


Erreur de tous les crétins anti-cléricaus de toutes les époques ; confondre religion et religieux.

On ne peut pas franchement leur en vouloir, ce serait idiots. Quand la messe est dite en Latin, comment ne pas confondre religieux et religion? Si tu ne comprends pas ce que l'on te dit, comment être sûr qu'ils ne l'arrangent pas comme cela leur est favorable?
Et si tu déclares ne pas avoir de quelconque croyance pour le créateur, et que le mouvement se répands (ils étaient nombreux), ta pensée va contre la masse, tu deviens forcément un danger potentiel.


Citation :
Dommage que les crittique ne pensent que ce qui les intéresse et que les penseurs ne se critiquent jamais eux-même.
No comment...


Citation :

La superstition, qui fonde
l'obéissance indispensable du peuple, est ainsi contrastée avec
l'examen raisonné de toutes choses par le philosophe .


Et
voila, on retombe dans le cliché. Religion = Superstition, le tout
étant opposée à la philosophie. Lisez St Thomas d'Aquin, sa vous
dégraissera un peu les neurones plutot que de croire à des inepties
stereotypiques pareilles.

Cliché? Par ce que tu penses qu'à l'époque c'était déjà un cliché? Le siècle des Lumières c'est le XVIIIème hein, pas le XVème, tu me fait doucement rire avec tes histoires de stéréotypes... C'en est un maintenant, ce n'en était pas un à l'époque.
Et St Thomas d'Aquin n'a pas été vraiment reconnu avant la seconde moitié du XVIème siècle, lorsqu'il a été nommé Docteur, et honnêtement, il est chiant à lire...


Citation :

les libertins eux-mêmes sont loin de vouloir révéler les supercheries de la religion

Objectivitée = 0
Appuyée sur rien, si ce n'est des préjugées, et certainement un manque évident de recul philosophique et scientifique.

Tu es croyant peut être? La Philosophie? Vraiment arrivée 3 siècles plus tard. La Science? Ah oui, c'était tellement développé à l'époque. Surtout quand on voit le pauvre Galilei se faire lyncher en 1616... Ca donne envie d'avancer la Science devant l'Eglise...



Citation :

Si
l’on ne retient aujourd’hui volontiers que l’aspect sensuel et
vaguement immoral du libertinage, ce rejet d’une morale dogmatique se
fonde sur la négation de l'existence de Dieu, qui légitime l’envie de
jouir de sa vie terrestre.


L'eglise catholique légitime l'envie de jouir de sa vie terrestre, et même bien au-delà, elle l'encourage.

Seulement,
la liberté commence la ou celle des autres s'arrête, et l'Eglise
délivre certains préceptes qui permettent une égalité de liberté entre
les hommes.

Ceux qui pensent que la morale dogmatique illégitime
l'envie de jouir de sa vie terrestre n'ont jamais lu la bible, et même
n'ont probablement une idée de la religion stereotypée par la pensée de
masse.

C'est sûr, ouvrir sa gueule à l'époque ça n'avait que du bon... D'ailleurs, notre liberté s'arrête là où commence celle de l'autre c'est un peu plus vieux que ça me semble-t-il... Et concernant le Libertinage de moeurs, je ne vois pas en quoi deux adultes consentants, libres (car nulle n'est obligé d'avoir déjà un partenaire pour le pratiquer) et conscient serait entacher la liberté de qui que ce soit?
Alors que pourtant:

Citation :
Les raisons d'une excommunication sont les suivantes : dettes, ou vie libertine et épicurienne. On était excommunié pour vie libertine et épicurienne
Dommage...

Et pour ta gouverne, sache que j'ai reçu, à la base, une éducation chrétienne, que je suis même allée jusqu'à ma Confirmation et que j'ai donc lu la bible. Mais ce n'est pas à la Religion en elle même qu'ils s'opposent, plus contre les religieux, sauf qu'à l'époque, l'un n'allez pas sans l'autre, sans prendre à un religieux c'était remettre en cause la parole de Dieu. Oserais tu le nier?




Citation :

Les Grandes Découvertes géographiques ébranlent le dogme
de l’univers chrétien au centre du monde.


Ce
dogme n'est pas chrétient. Les chrétiens, c'est la Bible, et c'est
tout. Ce dogme n'apparait NULLE PART dans la Bible. Evidement, il y a
des cons partout, et malheureusement aussi dans le clérgé de l'époque.

J'en reviens à Galilei ou c'est bon?


Citation :

Ce
n'est qu'au milieu du 17ème que Pierre Gassendi ramène sur le devant de
la scène la liberté de moeurs d'Epicure, soit 2 siècles après le début
du mouvement en France, 3 en ce qui concerne l'Italie


Tout ça pour défendre les gens qui ne veulent pas avoir à se justifier de leurs pratiques...

Pfff....

...
Elle dit qu'elle ne voit pas le rapport.
Après avoir privilégié officiellement le côté intellectuel, ils affichent aussi leur liberté de moeurs, et tu penses que c'est seulement pour ne pas avoir à se justifier? Réveille toi, cela fait déjà 2siècles que les Libertins courent dans les rues, ce n'est pas en attaquant le troisième siècle de vie ouverte que tu te justifiie.




morgoth a écrit:
Ca fait beaucoup de bruit pour rien le libertinage !!!
C'est juste une façon d'agir pour moi, en rien c'est une philosophie ou quoi que ce soit !!
Le Libertinage est avant tout un mode de vie oui. Et comme il a été popularisé, cela a été analysé, on en a recoupé les grandes lignes et cela donne ceci. Un résumé des grands traits qui regroupaient tous ceux qui s'affichaient comme "Libertins"
Revenir en haut Aller en bas
yurikae
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2885
Age : 25
Localisation : Paris
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 21:34

Citation :

Matérialistes, les libertins considèrent que tout dans l’univers relève de la matière, laquelle impose, seule, ses lois. Ils
estiment donc que la compréhension du monde relève de la seule raison,
reniant, pour beaucoup, la notion de Créateur.

Renier
la notion de créateur parce qu'on pense que la compréhension du monde
relève de la seule raison ne prouve qu'une chose, c'est qu'on ne la
possède pas.

La notion de créateur ne relève ni de l'irrationel, ni du déresonné.

Tout dépend du point de vue. Ton point de vue à toi c'est celui là, je connais pour ma part des gens qui ont tendances à penser que les croyants sont tous des fanatiques, auquel cas oui, c'est dénué de raison.
Ensuite on te dit que beaucoup renient la notion de créateurs, pas tous. Cela ne fait pas partie intégrante du mode de penser. Et tu penses que ce n'est pas posséder quoi? La raison, ou la compréhension?



C'est pas une histoire de point de vue. ( C'est trop souvent une excuse pour dire n'importe quoi.... )

Ceux qui pensent que les croyants sont tous des fanatiques, c'est pas qu'ils ont un point de vue, c'est qu'ils ont pas le même sens que moi du mot fanatique, ou qu'ils y connaissent rien à la religion


Ensuite, je dis que penser que la notion de "créateur" s'oppose avec la notion de " rationel " ou de "raisonnable " est une erreur, qui est la conséquence justement d'un manque de raison, d'un manque de réflexion.



Citation :

Alors
que la monarchie française repose sur une légitimité divine, on
comprend facilement la menace que pouvaient représenter des individus
se voulant indépendants de toute contrainte religieuse ou moraliste,
établie par l’Église, l’État ou la Tradition.


Erreur de tous les crétins anti-cléricaux de toutes les époques ; confondre religion et religieux.

On ne peut pas franchement leur en vouloir, ce serait idiots. Quand la messe est dite en Latin, comment ne pas confondre religieux et religion? Si tu ne comprends pas ce que l'on te dit, comment être sûr qu'ils ne l'arrangent pas comme cela leur est favorable?
Et si tu déclares ne pas avoir de quelconque croyance pour le créateur, et que le mouvement se répands (ils étaient nombreux), ta pensée va contre la masse, tu deviens forcément un danger potentiel.


C'est justement parce qu'ils ne comprennent rien, et qu'ils tournent cela comme sa les arrange, que Religion et Religieux sont différents.

Heureusement aujourd'hui, la religion à évoluée. Mais tous comme l'humanité, elle a eu des heures sombres, et a fait des erreurs.

C'est vrai que ce danger d'aller contre les masses était présent à l'époque. Mais aujourd'hui les choses vont différement.

Les gens qui s'intéressent aux questions métaphysique tel que "le créaeur" sont de plus en plus rare, et sont de plus en plus rejetés par la société. En parralèle on voit bien ces persones aussi sont réelement attirés par une recherche de vérité et non une volonté de se conformer.





Citation :
Dommage que les crittique ne pensent que ce qui les intéresse et que les penseurs ne se critiquent jamais eux-même.
No comment...

Dommage, s'il y en avait qu'une seule, s'aurait du être celle-la...



Citation :

La superstition, qui fonde
l'obéissance indispensable du peuple, est ainsi contrastée avec
l'examen raisonné de toutes choses par le philosophe .


Et
voila, on retombe dans le cliché. Religion = Superstition, le tout
étant opposée à la philosophie. Lisez St Thomas d'Aquin, sa vous
dégraissera un peu les neurones plutot que de croire à des inepties
stereotypiques pareilles.

Cliché? Par ce que tu penses qu'à l'époque c'était déjà un cliché? Le siècle des Lumières c'est le XVIIIème hein, pas le XVème, tu me fait doucement rire avec tes histoires de stéréotypes... C'en est un maintenant, ce n'en était pas un à l'époque.
Et St Thomas d'Aquin n'a pas été vraiment reconnu avant la seconde moitié du XVIème siècle, lorsqu'il a été nommé Docteur, et honnêtement, il est chiant à lire...


Oui mais le problème c'est que ducoup sa pose les dogmes du libertinage sur des informations révolus.

Quant à St Thomas D'aquin, je le trouve extra-ordinaire à lire, d'une grande honnété intelectuelle. Si on veut etudier la Bible ou le catholicisme de manière scientifique et philosophique, c'est une référence.




Citation :

les libertins eux-mêmes sont loin de vouloir révéler les supercheries de la religion

Objectivitée = 0
Appuyée sur rien, si ce n'est des préjugées, et certainement un manque évident de recul philosophique et scientifique.

Tu es croyant peut être? La Philosophie? Vraiment arrivée 3 siècles plus tard. La Science? Ah oui, c'était tellement développé à l'époque. Surtout quand on voit le pauvre Galilei se faire lyncher en 1616... Ca donne envie d'avancer la Science devant l'Eglise...



C'était l'époque ou les gens sortaient des croyances comme sa leur plaisé, et brulent tout ce qui osent dire le contraire.

Ya encore la même chose aujourd'hui... sa prend juste un autre nom...


Citation :

Si
l’on ne retient aujourd’hui volontiers que l’aspect sensuel et
vaguement immoral du libertinage, ce rejet d’une morale dogmatique se
fonde sur la négation de l'existence de Dieu, qui légitime l’envie de
jouir de sa vie terrestre.


L'eglise catholique légitime l'envie de jouir de sa vie terrestre, et même bien au-delà, elle l'encourage.

Seulement,
la liberté commence la ou celle des autres s'arrête, et l'Eglise
délivre certains préceptes qui permettent une égalité de liberté entre
les hommes.

Ceux qui pensent que la morale dogmatique illégitime
l'envie de jouir de sa vie terrestre n'ont jamais lu la bible, et même
n'ont probablement une idée de la religion stereotypée par la pensée de
masse.

C'est sûr, ouvrir sa gueule à l'époque ça n'avait que du bon... D'ailleurs, notre liberté s'arrête là où commence celle de l'autre c'est un peu plus vieux que ça me semble-t-il... Et concernant le Libertinage de moeurs, je ne vois pas en quoi deux adultes consentants, libres (car nulle n'est obligé d'avoir déjà un partenaire pour le pratiquer) et conscient serait entacher la liberté de qui que ce soit?
Alors que pourtant:

Citation :
Les raisons d'une excommunication sont les suivantes : dettes, ou vie libertine et épicurienne. On était excommunié pour vie libertine et épicurienne
Dommage...

Et pour ta gouverne, sache que j'ai reçu, à la base, une éducation chrétienne, que je suis même allée jusqu'à ma Confirmation et que j'ai donc lu la bible. Mais ce n'est pas à la Religion en elle même qu'ils s'opposent, plus contre les religieux, sauf qu'à l'époque, l'un n'allez pas sans l'autre, sans prendre à un religieux c'était remettre en cause la parole de Dieu. Oserais tu le nier?




C'est pas parce qu'on ne le distinguer pas que c'etait la même chose. Les religieux et la religion de cet époque étaient fondamentalement différent.

On ne peut pas prétendre à faire être catholique si on brule des gens ou qu'on mêne la Guerre.

( D'ailleurs il y a eu de nombreuses confusions la dessus dans les idées populaire croisade/inquisition )

Aprés, je ne remet pas en cause la legitimitée de deux être consentant.


En revanche, je n'aime pas la banalisation et le vulgaire que forme le changement féquent de partenaire dans le seul but d'avoir une relation sexuelle. Si dumoins sa correspond bien au libertinage.






Citation :

Les Grandes Découvertes géographiques ébranlent le dogme
de l’univers chrétien au centre du monde.


Ce
dogme n'est pas chrétient. Les chrétiens, c'est la Bible, et c'est
tout. Ce dogme n'apparait NULLE PART dans la Bible. Evidement, il y a
des cons partout, et malheureusement aussi dans le clérgé de l'époque.

J'en reviens à Galilei ou c'est bon?


Différence religoin/ religieux + 1

C'est pas la religion qui a dit que Galilée était con, c'étai les religieux. Relis la Bible =P



Citation :

Ce
n'est qu'au milieu du 17ème que Pierre Gassendi ramène sur le devant de
la scène la liberté de moeurs d'Epicure, soit 2 siècles après le début
du mouvement en France, 3 en ce qui concerne l'Italie


Tout ça pour défendre les gens qui ne veulent pas avoir à se justifier de leurs pratiques...

Pfff....

...
Elle dit qu'elle ne voit pas le rapport.
Après avoir privilégié officiellement le côté intellectuel, ils affichent aussi leur liberté de moeurs, et tu penses que c'est seulement pour ne pas avoir à se justifier? Réveille toi, cela fait déjà 2siècles que les Libertins courent dans les rues, ce n'est pas en attaquant le troisième siècle de vie ouverte que tu te justifiie.


Je crittique seulement la dérive actuelle.

Des penseurs élaborent une conception. Les autres en profitent, ne la comprennant probablement pas.

C'est aussi critticable que ceux qui croient en Dieux parce qu'ils sont désespérés, c'est misérable.

_________________
Il arrive un moment où la vie que nous menons n'a plus d'intérêt.
Nous sommes piégés, cherchons des réponses et finissons pas trouver l'espoir dans les ténèbres.
Ce n'est qu'alors que nous faisons nos premiers pas vers la liberté...

Because, you're afraid of yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Shon'
Rasoir Souriant
Rasoir Souriant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1315
Age : 31
Localisation : L'pays des chauve-souris
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 22:13

Je voudrais juste vous demander de vous relire avant de poster.
J'ai franchement la flemme de reprendre vos énormités.

Shon'
Revenir en haut Aller en bas
yurikae
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2885
Age : 25
Localisation : Paris
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 22:15

Shonda'sh a écrit:
Je voudrais juste vous demander de vous relire avant de poster.
J'ai franchement la flemme de reprendre vos énormités.

Shon'

Énormités, énormités...

Tu n'as jamais été trés prononcée sur le point de vue de la religion.

Pour le reste aprés...

_________________
Il arrive un moment où la vie que nous menons n'a plus d'intérêt.
Nous sommes piégés, cherchons des réponses et finissons pas trouver l'espoir dans les ténèbres.
Ce n'est qu'alors que nous faisons nos premiers pas vers la liberté...

Because, you're afraid of yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Shon'
Rasoir Souriant
Rasoir Souriant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1315
Age : 31
Localisation : L'pays des chauve-souris
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 22:29

Yurikae a écrit:
Tu n'as jamais été trés prononcée sur le point de vue de la religion.

Je me suis toujours positionné en tant qu'Agnostique. Après, je pense que tu peux facilement aller voir mes premier post, dans le sujet concernant la religion. Si tu as des questions après ça...j'suis open.

Shon' - fini ce qu'il a à faire et pond son "pavé".
Revenir en haut Aller en bas
Sublime Nightmare
Gothique Romantique
Gothique Romantique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 26
Localisation : Naoned
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 22:43

Yurikae a écrit:
Ce
dogme n'est pas chrétient. Les chrétiens, c'est la Bible, et c'est
tout.

Et JE confonds religieux et religion?
Revenir en haut Aller en bas
yurikae
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2885
Age : 25
Localisation : Paris
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 22:54

Sublime Nightmare a écrit:
Yurikae a écrit:
Ce
dogme n'est pas chrétient. Les chrétiens, c'est la Bible, et c'est
tout.

Et JE confonds religieux et religion?

Oui, car si l'on dit que les chrétiens c'est la bible et c'est tout, alors il y en a bien peu.

_________________
Il arrive un moment où la vie que nous menons n'a plus d'intérêt.
Nous sommes piégés, cherchons des réponses et finissons pas trouver l'espoir dans les ténèbres.
Ce n'est qu'alors que nous faisons nos premiers pas vers la liberté...

Because, you're afraid of yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Sublime Nightmare
Gothique Romantique
Gothique Romantique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 26
Localisation : Naoned
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Mer 16 Sep - 23:01

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Non, plus sérieusement, je comprends pas un traitre de mot de l'idée que cherches à faire passer. TU as dit que les chrétiens était la bible, point final, et là tu essais visiblement de me faire comprendre que je me trompe quelque part... Sauf que je ne vois vraiment pas où tu veux en venir... Et que pour débattre c'est bof bof.


[Modération : Shon']

On reste cool, n'est-ce pas?
[/modération]
Revenir en haut Aller en bas
yurikae
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2885
Age : 25
Localisation : Paris
Réputation : 3
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Le Libertinage   Jeu 17 Sep - 23:01

Sublime Nightmare a écrit:
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Non, plus sérieusement, je comprends pas un traitre de mot de l'idée que cherches à faire passer. TU as dit que les chrétiens était la bible, point final, et là tu essais visiblement de me faire comprendre que je me trompe quelque part... Sauf que je ne vois vraiment pas où tu veux en venir... Et que pour débattre c'est bof bof.


[Modération : Shon']

On reste cool, n'est-ce pas?
[/modération]


Bon, je repart à 0. C'est une chose pas forcément simple, mais ayant grandit dans le millieu catholique tu devrais comprendre.

1 La bible c'est la base du catholicisme
2 La bible donne un enseignement et des règles de morales
3 Ceux qui ne respectent pas la Bible ne peuvent pas être appelées Chrétiens.
4 Hors, certains se disent quand même chrétien, alors qu'ils ne la respecte pas.

CCL: Il y a la religion = la Bible, et les religieux sont censées la suivre.

Seulement, un homme peu difficilement suivre un dogme à la lettre sans faillir.
Par corrolaire, en revanche, un homme peu facilement ne pas suivre dutout un dogme. Sa ne l'empechera pas de se faire appeler Catholique.


Par exemple; un catholique qui aurait écouté sa religion n'aurais jamais menée de croisade, ni brulé qui que ce soit.

_________________
Il arrive un moment où la vie que nous menons n'a plus d'intérêt.
Nous sommes piégés, cherchons des réponses et finissons pas trouver l'espoir dans les ténèbres.
Ce n'est qu'alors que nous faisons nos premiers pas vers la liberté...

Because, you're afraid of yourself.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Libertinage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Libertinage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† GOTHIQUE ROMANTIQUE † :: Discussions :: La chambre des discussions-
Sauter vers: