† GOTHIQUE ROMANTIQUE †

† DISCUSSIONS, PARTAGE, DEBATS, INFORMATIONS, MUSIQUE, LITTERATURE, EVENEMENTS †
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ed wood moi j'adore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fou
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5206
Age : 857
Localisation : ici ou ailleurs mais souvent ailleurs......†
Réputation : 42
Date d'inscription : 28/02/2010

MessageSujet: ed wood moi j'adore   Jeu 25 Mar - 12:22

wikipedia:
Edward Davis Wood Junior, réalisateur, acteur, producteur, scénariste, monteur, cascadeur américain, né le 10 octobre 1924 à Poughkeepsie, état de New York et décédé le 10 décembre 1978 à Hollywood, Californie. Il est qualifié de « plus mauvais cinéaste de l'histoire du cinéma » par les critiques Michael et Harry Medved dans leur livre de 1980 The Golden Turkey Awards.

Biographie [modifier]
Dès sa prime enfance, Edward D. Wood Jr. subit les affres de la fantaisie maternelle : celle-ci l'habillera en fillette jusqu'à ce qu'il atteigne un âge suffisant pour émettre des remarques. À l'âge de 4 ans, le jeune Wood déambule en robe dans le voisinage, s'intéressant de très près aux histoires, aux images, à la vie des autres. Très tôt il commencera à faire des photos, à rêver de westerns. En écrivant ses premiers scénarios, il recrute les gamins du voisinage pour jouer de petites scènes. Le reste de son temps, il le passe dans les cinémas de quartier.

Après le bombardement de Pearl Harbor, Wood décide d'intégrer les Marines. Il partira au front, y sera blessé, et récoltera une moisson de médailles. Mais toute sa fierté de son épisode de combattant viendra d'un autre détail : il portait, sous l'uniforme réglementaire, des sous-vêtements féminins de coton rose, un brin moins académiques.


Ed Wood dans Glen or Glenda?De retour aux États-Unis, en 1946, Wood a eu le temps de formaliser ses aspirations : il déménage en Californie et commence à proposer ses services aux principaux producteurs. Il accumule échec sur échec, mais persévère et finit par obtenir la direction d'un projet tiré du livre de Christine Jorgensen sur la transsexualité, Glen or Glenda. Ce film propose indirectement une plongée dans la psyché même de Wood, en particulier sur son goût du travestissement, raffinement totalement inimaginable à la fin des années 1940. Cette tendance expliquera l'échec du mariage éclair de Wood avec Norma McCarty (qui dura 5 mois). D'un point de vue strictement artistique, Glen or Glenda démontre aussi l'incompris talent de Wood, avec notamment le personnage de Béla Lugosi (que Wood idolâtrait et avait réussi à convaincre de reprendre sa carrière), jouant un narrateur blafard, psalmodiant des menaces d'une poésie hors-pair.

Suivit La Fiancée du monstre (Bride of the Monster) (1955) qui, accumulant les maladresses scénaristiques et techniques (avec notamment l'utilisation de déplorables images d'archives n'ayant peu ou rien du tout à voir avec le film), fut tout de même le seul film de Wood à rapporter de l'argent.

En 1955, Wood rencontre Kathy, qui deviendra sa femme et l'accompagnera jusqu'à sa mort, acceptant son goût du travestissement (et de retrouver ses pulls angoras copieusement élargis).

C'est avec Plan 9 from Outer Space (1959) que viendra la reconnaissance par le public de la tragique absence de talent de Wood : réunissant autour de lui le petit groupe de parias de l'audiovisuel qu'il avait réussi à fédérer (n'oublions pas que Wood, malgré ses objectives lacunes, était un homme charismatique et passionné, capable de convaincre et de plaire) : Tor Johnson, ancienne star du monde de la lutte, Vampira, ancienne speakerine, et Béla Lugosi, malgré sa mort quelques jours avant le début du tournage, auquel Wood fit un vibrant hommage en incluant en incipit de son film quelques secondes du vieil homme qu'il avait filmé en train de cueillir une fleur. Wood y vit une bouleversante poésie, mais ne put se résoudre à renoncer à ce personnage pour tenir le rôle principal : il engagea le chiropracteur de sa femme, Tom Mason, (dont la ressemblance avec Lugosi ne sembla frapper qu'Ed Wood) qui dut jouer le film le visage toujours à moitié caché par sa cape, afin de ne pas (trop) faire remarquer le changement d'acteur.

Ses films suivants suivirent des trajectoires tout aussi chaotiques, ne sortant souvent dans les salles que des années après leur réalisation, faute de moyens. L'accumulation des échecs commerciaux de ses œuvres le plongea progressivement dans la mélancolie et l'alcool, et il mourut à 53 ans des complications de son alcoolisme.

L'histoire de ce réalisateur ressurgit quelques années plus tard, lorsqu'il fut élu plus mauvais réalisateur de l'histoire au début des années 1980. Suivit en 1994 le film Ed Wood de Tim Burton.

Filmographie [modifier]
Réalisateur [modifier]
1948 : The Streets of Laredo (ou Crossroads of Laredo)
1951 : The Sun was Setting
1953 : Trick Shooting with Kenne Duncan
1953 : Glen or Glenda?
1953 : Crossroad Avenger : The Adventures of the Tucson Kid
1953 : Boots
1954 : Jail Bait
1955 : La Fiancée du monstre (Bride of the Monster)
1957 : The Night the Banshee Cried
1957 : Final Curtain
1959 : Plan 9 from Outer Space
1959 : The Revenge of the Dead (ou Night of the ghouls)
1960 : The Violent Years
1961 : The Sinister Urge
1965 : Orgy Of The Dead
1970 : Excited (sous le nom d'Akdov Telmig)
1970 : Take It Out Trade
1971 : Necromania
1993 : Hellborn (apparemment un film "à sketches" reprenant du matériel tourné par Wood)
1995 : Take It Out In Trade: The Outtakes (collage de matériel pour film érotique tourné par Ed Wood)
1995 : Crossroads of Laredo (western tourné avant la mort de Wood, monté par des admirateurs - dont son épouse)

_________________
:

Love Is Colder Than Death....

The truth is I'm ruthless
I can't be contained


Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté…

Paul Éluard (1895 -1952)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.welovewords.com/insane
Sublime Nightmare
Gothique Romantique
Gothique Romantique
avatar

Féminin
Nombre de messages : 961
Age : 27
Localisation : Naoned
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: ed wood moi j'adore   Jeu 25 Mar - 14:53

Bouuuuuuuuuuuuuuh!!! C'est du copier coller Wikipediaaaaaaaaaaaaaaa!!!



Et sinon, j'aime bien le monsieur, je l'avais vaguement étudié en cours de cinéma ^^
Revenir en haut Aller en bas
fou
Débil mental qui entend des voix
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5206
Age : 857
Localisation : ici ou ailleurs mais souvent ailleurs......†
Réputation : 42
Date d'inscription : 28/02/2010

MessageSujet: Re: ed wood moi j'adore   Jeu 25 Mar - 15:30

ben, oui je n'aurais pas pu faire mieux
et d'ailleurs signalé au début du sujet Question

_________________
:

Love Is Colder Than Death....

The truth is I'm ruthless
I can't be contained


Et par le pouvoir d'un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté…

Paul Éluard (1895 -1952)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.welovewords.com/insane
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ed wood moi j'adore   

Revenir en haut Aller en bas
 
ed wood moi j'adore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dior j'adore 50ml
» Maquillage utilisé pour Charlize Theron dans pub J'Adore de Dior
» Je débute avec MAC...et j'adore !
» Natalie Wood
» Norwegian Wood - Cover The Beatles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† GOTHIQUE ROMANTIQUE † :: Les Membres :: Vos coups de coeur-
Sauter vers: